• ÉMOTIONS

      

     

     ÉMOTIONS

     

     Emotions.

    Emotions.

     La musique est la langue des émotions. 

     

     Emotions.

          Nos Emotions.     

      Nos Emotions.   

      ÉMOTIONS

     

    Emotions. 

     

    Emotions.

     

    Cadre Manola

  •  

     

    Nos émotions nous rongent  

     

     Nos Emotions  (1)Emotions 1.

    Prévenir les crises d’angoisse en avion.

    Peur de l’avion et des longs trajets ? Quelques conseils pour éviter les crises d’angoisse

    Et vivre son trajet avec sérénité. Il existe de multiples raisons de déclencher une peur

    En avion ! Une mauvaise expérience ou un film catastrophe marquant peuvent

    Suffire à intimider les plus grands habitués de ce mode de transport. 

    Et, pourtant, l’avion est le moyen de transport le plus sûr par rapport au nombre

    De kilomètres parcourus et 15 à 20 000 avions effectuent chaque jour environ 80 000

    Vols reliant 14 000 aéroports ? Pour éviter l’anxiété incontrôlable à l’approche

    D’un départ, il suffit de mettre en place quelques habitudes. 

    Tout d’abord, accordez-vous une bonne nuit de sommeil et prévoyez d’arriver

    Largement en avance à l’aéroport pour ne pas accentuer le stress du voyage.

    Il est également recommandé de réserver un siège au niveau des ailes, à l’avant

    Pour alléger les sensations causées par les turbulences.

    Dans l’avion, installez-vous confortablement et prévenez, si besoin, les hôtesses

    Et votre voisin de votre stress. 

    Ce qui vous permettra d’être réconforté lors des phases de décollage et d’atterrissage,

    Les plus anxiogènes. Sachez, enfin, qu’il existe des stages antistress pour comprendre

    Le fonctionnement d’un avion et les véritables risques encourus à bord. 

     

    Emotions  2.

    Emotions  2.

    C'est un mal qui vous habite, qui vous ronge le cœur comme la laine bouffée

    Par les mites. Il vous oppresse, se délecte de vos faiblesses.

    Il vous grignote jusqu'à la moelle épinière, faisant de vous une personne étrangère.

     Il est responsable des larmes qui s'écoulent de vos yeux, comme pour y exprimer

    Malgré vous... Un aveu. Celui de la douleur qu'il vous procure, tel un supplice

    Dévoilant vos blessures.

    La tristesse parcourt mes veines depuis mon enfance, d'amour et de tendresse...

     J'en suis en carence. Le chagrin ?... Je crois qu'il ne voudra jamais me quitter,

    Je l'emporterai avec moi dans mon sommeil éternel... Comme damnée ! 

     

    Emotions  2. 

      Emotions  2.       

     Nos Emotions  (2)

    Il est aussi possible de déprimer en pensant à tout le mal que vous donnez

    Votre complexe, tout le temps ou tout l'argent qu'il vous fait perdre. 

    J'ai des cheveux blancs à 20 ans, je passe un temps fou chez le coiffeur à me les teindre,

    Je gaspille du temps qui pourrait être des moments de bonheur. Et en plus, ça me coûte

    Cher. Idem, si je suis trop poilue, trop grosse (temps chez la diététicienne)

     Vous pouvez aussi imaginer que votre entourage, à cause de votre complexe, ne vois

    Pas votre vraie beauté intérieure ou extérieure. Ils sont tous centrés sur mon défaut

    Et personne ne vois la personne magnifique que je suis, c'est vexant,

    Désespérant, injuste…

    NE LAISSEZ PAS LE NÉGATIF NOUS SUBMERGER

    Projetez-vous ensuite dans l'avenir et pensez que, loin de s'améliorer, votre complexe

    Va sans doute empirer ! Interprétez aussi les regards que l'on vous jette. 

    Ils sont forcément négatifs ! Tout le monde ne voit que ce complexe qui vous gâche

    La vie. Regardez bien aussi le nombre de personnes autour de vous qui n'avez

    Pas du tout le même défaut. Et pensez combien ils doivent être heureux, épanouis. 

    Tout ceci montre simplement que nos ruminations Intérieures peuvent parfois

    Finir par nous faire plus de mal que la réalité du problème, ici ce complexe.

    Alors, il suffit de vous entraîner mentalement à penser tout à l'inverse.

     Les gens qui voient votre complexe peuvent être Bienveillants. 

    Il vous apprend à être bienveillant avec les autres, à être respectueux. 

    Si quelqu'un vous accepte avec ce défaut, c'est bien qu'il a parfaitement conscience

    De toutes vos qualités qui sont très importantes. 

    PENSEZ DIFFÉREMMENT PENSEZ POSITIF  

    Regardez ceux qui ont un complexe et qui sont Heureux et épanouis. Jamais cela n'a

    Empêché quelqu'un de positif de réussir sa vie…. À vous de vous inventer toutes

    Les pensées positives qui peuvent germer dans votre esprit. Car avoir un esprit positif

    Qui vous stimule, ce n'est pas inné, cela se cultive par la décision et la volonté.  

    Emotions  2. 

                                      

    LES COMPLEXES

    Que celui qui n'a pas un ou plusieurs complexes lève le doigt !

     Ce qui fait la différence  Entre les humains, ce ne sont pas tellement leurs complexes,

    Mais leur manière de vivre avec.

     Et si certains savent très bien y survivre, on a parfois l'impression que certains

    S'appuient sur leurs complexes pour se faire couler dans la déprime… 

    Quand un complexe nous gâche la vie, on peut se gâcher la vie en généralisant. 

    Mon complexe me gêne, c'est vrai, mais je peux en plus penser, qu'à cause de lui,

    Ma vie entière va être lâchée. Je vais rester célibataire, ne jamais plaire à personne,

    N'avoir aucun ami, être au chômage toute ma vie à cause de ce complexe. Je peux aussi

    Imaginer que sans ce complexe, je réussirais tout. 

    Si j'étais plus mince, plus beau, plus riche, plus intelligent, si mon nez était plus

    Petit… Je serais en couple avec quelqu'un de génial, j'aurais un travail formidable,

    Je gagnerais pleins d'argent, j'aurais des tas d'amis…


    Emotions  2. 

           Nos Emotions  (2)    

          Nos Emotions  (2)

    STRESS : RÂLEZ, C'EST BON POUR LA SANTÉ !

    Selon des chercheurs allemands, exprimer sa mauvaise humeur permettrait de gagner

    Deux années d’espérance de vie. Pour vivre vieux, exprimez votre mauvaise humeur!

     C’est ainsi que pourrait être résumée une étude menée par des chercheurs

    De l’Université de Jena, en Allemagne. 

    Pour ces chercheurs, le fait de râler et d’exprimer sa mauvaise humeur à voix haute

    Serait l’un des secrets de longévité des Italiens et des Espagnols, plus expansifs

    Que leurs voisins des pays du Nord de l’Europe.

     À l’inverse, la trop grande réserve des Britanniques 

    (dont la devise est Never explainnever complain) aurait d’indéniables répercussions

    Sur leur santé et leur tension artérielle. Une étude précédente nous avait expliquées

    Que pour vivre vieux, il fallait arrêter de mentir. Cette fois, on nous demande tout

    Simplement d'arrêter d'afficher une trop bonne humeur ! Pour parvenir à ces

    Conclusions qui viennent d’être publiées dans le magazine Health Psychologies,

    Les chercheurs allemands ont suivi plus de 6 000 personnes.

     En les plaçant face à plusieurs situations stressantes, ils se sont rendu compte

    Que celles qui affichaient la plus grande maîtrise de leurs émotions et qui semblaient

    Être  le moins stressé avaient finalement un rythme cardiaque et une tension artérielle

    Beaucoup plus élevée que les personnes qui exprimaient leurs émotions à voix

    Haute. Or, qui dit tension artérielle élevée dit risque de maladies cardio-vasculaires

    Et espérance de vie raccourcie. Toutefois, les chercheurs allemands reconnaissent

    Que les personnes qui parviennent à maîtriser leurs émotions

     (et donc à arrêter de râler) résiste plus facilement aux aléas de la vie quotidienne. 

    Ils vivront peut-être moins vieux, mais sans doute plus heureux. 

    Donc, à vous de choisir 

     

    Emotions  2.  

       Nos Emotions  (2) 

     Nos Emotions  (2)

    Nos émotions nous rongent


    Regardez, on la trouve partout .

    Elle se cache au plus profond de nous

    Elle se fait caresse de soie.

    Douceur apporte joie

    Elle se fait mots doux

    Susurre au creux de notre cou.

    Elle se fait délicatesse

    Pour effacer notre maladresse

    Elle se dévoile au fil des jours

    En nous donnant des gestes d'amour.

    Geste tendre d'une maman

    Serrant dans ses bras son enfant

    Elle se transforme en un regard posé

    Sur le visage d'un être aimé.

    Elle ajoute Paix et Harmonie

    Tout au long de notre vie.   

    Emotions  2.   

            Emotions  2.  

     Nos Emotions  (2)

     L’extraordinaire cerveau émotionnel des personnes hypersensibles

    Le merveilleux cerveau émotionnel des personnes hypersensibles, il est parfois difficile

    De s’adapter à ce monde trop bruyant, à ce monde empli d’égoïsmes et d’autres doubles

    Intentions. Les sens des personnes hypersensibles sont une faiblesse, mais aussi

    Une chance. Elles peuvent percevoir ce que les autres ne perçoivent pas, et le faire

    Si intensément que le monde leur présente alors un éventail de réalités

    Qui échappent aux autres. 

    À quoi l’hypersensibilité est-elle due ?  Est-ce génétique ?  Pourquoi les personnes

    Hhypersensibles souffrent-elles plus que les autres ?  

    Pourquoi pour elles, l’amour est-il si intense, mais aussi si douloureux ?

     Pourquoi apprécient-elles tant la solitude, pourquoi ressentent-elles une si profonde

    Incompréhension depuis leur plus jeune âge  en 2014, des chercheurs

    De l’Université de Stony Brook (New-York) ont mené à bien une étude

    Intéressante, au cours de laquelle ils ont essayé d’expliquer les particularités que présente

    Le cerveau d’une personne hypersensible, ainsi que les différences qui existent entre

    Les personnes hypersensibles et celles qui ne le sont pas, ou du moins, celles qui n’ont pas

    Cette ouverture émotionnelle si  Caractéristique de l’hypersensibilité.

     Les résultats de cette étude, composée de six enquêtes, sont très intéressants, et ont été publiés

    Dans la  Revue Brain and Behavior. Nous sommes certains que vous allez être surpris.

     Le cerveau émotionnel des personnes hypersensibles on estime que presque 20 %

    Des personnes présentent les caractéristiques basiques de l’hypersensibilité. 

    Souvent, ces personnes-là passent la majeure de partie de leur vie sans savoir qu’elles

    Appartiennent à ce petit groupe de privilégiés.  D’une certaine façon, elles ont toujours vécu

    En portant des « lunettes invisibles » qui leur faisaient voir le monde

    Différemment, avec un cœur plus ouvert, mais aussi plus vulnérable. 

    Par l’étude menée à bien par les chercheurs de l’Université de Stony Brook à révélé

    Que les personnes hypersensibles disposent d’un cerveau émotionnel doté

    D’une grande  EmpathieIls sont pleinement orientés vers la « sociabilité »

    Et l’union avec leurs semblables. 

    En d’autres termes, ces chercheurs ont prouvé que les processus cérébraux des personnes

    Hypersensibles se traduisent par une surexcitation dans les zones neuronales relatives

    Aux émotions et à l’interaction.  Elles sont capables de déchiffrer et de deviner

    Les sentiments des personnes qu’elles ont en face d’elles. 

    Mais, dans le même temps, elles ont à gérer un problème très simple… 

    Les autres ne font pas preuve de la même empathie. 

    Il y a donc un déséquilibre évident entre la sensibilité des personnes hypersensibles,

    Et celles des personnes qui ne le sont pas. 

    « Elles se considèrent comme étant différentes ». Pour arriver à toutes ces conclusions,

    Les chercheurs ont réalisé une batterie de tests basés sur les résonances magnétiques,

    Ou encore sur l’étude des processus cérébraux que présentent

    Des personnes diagnostiquées comme hypersensibles, en comparaison avec ceux

    Des personnes qui ne le sont pas.  On a donc exposé ces personnes à différents stimuli,

    Afin d’observer l’activité biochimique qui s’opère dans les différentes structures cérébrales.

     Les résultats ont été très concluants, Et plus particulièrement à deux niveaux :  

     

    Emotions  2.

    Emotions  2.

      Les neurones miroirs

    Vous avez forcément déjà entendu parler des neurones miroirs. Ils remplissent une fonction

    Sociale, étant surtout présents chez les humains et chez les primates. Situés dans le cortex

    Frontal inférieur du cerveau et très proches de la zone du langage, les neurones miroirs sont

    Plus particulièrement liés à l’empathie et à notre capacité à capter, traiter, et interpréter

    Les émotions des autres. Chez les personnes hypersensibles, leur activité est continue

    Et très marquante depuis l’enfance.   

    Emotions  2.

     Emotions  2. 

    Linsula  

    L’insula est une petite structure cérébrale logée très profondément dans notre cerveau.

     Située dans le cortex insulaire, elle est liée au système limbique, une structure basique

    Dans nos émotions qui nous apporte cette vision plus subjective et plus intime de la réalité. 

    De fait, les chercheurs de Stony Brook surnomment l’insula « le siège de la conscience »,

    Puisqu’elle réunit la majeure partie de nos pensées, intuitions, sentiments et autres

    Perceptions de tout ce que l’on peut vivre.  Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre

    Que cette structure « magique » est plus active chez les personnes hypersensibles

    Que chez les personnes qui ne le sont pas. 

    Cette étude montre également qu’en plus d’être réceptives aux stimuli visuels liés

    Aux visages Humains et aux émotions, les gens hypersensibles présentent aussi un seuil

    Plus bas en réaction  à de nombreux stimuli physiques, tels que les lumières intenses

    Ou les sons forts.  Cela active chez elles les structures cérébrales relatives à la douleur…

     Ce qui est très curieux.

    Les personnes hypersensibles ont une façon de ressentir et de comprendre le monde

    Qui passe par un système neurosensorielle plus pointu, plus fin. Ce n’est pas

    Ce qu’elles ont, mais c’est ce qu’elles sont. Au cours de leur vie, elles doivent

    Apprendre à composer avec leurs fortes émotions ainsi qu’avec ce don merveilleux,

    Car la souffrance, ce n’est pas un passage obligé, Mais une option qu’il ne vaut

    Pas la peine de retenir.

    Emotions  2.

     HYPERSENSIBILITÉ

    Le terme d'hypersensibilité représente ici une sensibilité plus forte que la moyenne

    À des stimuli, sensibilité autant physiologique, biologique que psychologique.

     L'hypersensibilité présente chez les personnes souffrant de fibromyalgie conduit

    À une amplification des phénomènes et de leurs  conséquences, positives

    Ou négatives. L'hypersensibilité n'est pas un trouble ou un syndrome, 

    Mais une particularité. Amplificateur de toute expérience, elle participe tout autant au développement

    Des compétences de l'individu, de ses qualités, que d'un trouble particulier : ce qui est modérément

    Stimulant pour la plupart des gens va devenir extrêmement stimulant. 

    A fortiori, ce qui est normalement très stimulant va prendre la forme d'un traumatisme.

     Le chemin d'un hypersensible dépens de ce qu'on lui offre à ressentir et à assimiler :  

    Emotions  2.   

      Emotions  2.        

     Nos Emotions  (2)

    LA JALOUSIE FAIT HORRIBLEMENT SOUFFRIR.     

    Alors, pourquoi continue-t-elle à exister ? Pourquoi ne s'en débarrasse-t-on pas simplement

    et volontairement ? C'est qu'elle À souvent des racines profondes difficiles à extirper ! 

    Ces racines sont de différentes sortes, et plus elles sont nombreuses, plus la jalousie

    prends de l'ampleur.

    ON PEUT ÊTRE JALOUX PARCE QU'ON SE MÉSESTIME.

     À N'IMPORTE QUEL ÂGE !

    Si j'ai une très piètre estime de moi, je pense que ma partenaire, si jamais elle regarde

    Un autre homme, le trouvera forcément  mieux que moi. Elle s'apercevra que je ne vaux

    Rien. Alors, fatalement, je me sens en danger constant. 

    Cette position douloureuse vient souvent d'un manque d'amour dans l'enfance,

    D'une faille à ce niveau. Je pense que je ne mérite pas d'être aimé, et que si c'est le cas,

    c'est le fruit d'une erreur et que ça ne pourra pas durer ! Je peux être jaloux parce que, moi-même,

    J'ai envie d'avoir des relations sexuelles en dehors de mon couple… 

    Ou, s'il ne s'agit pas d'une envie consciente, J'en ai une très forte pulsion. 

    Je désire d'autres femmes (ou d'autres hommes)  et j' imagine que l'autre ressent

    Les mêmes pulsions. C'est le plus souvent faux, car nous ne sommes pas faits

    Sur le même modèle ! 

    Je peux aussi être jaloux parce que j 'idéalise l'autre. Idéalise l'autre. Il est si merveilleux,

    Si extraordinaire que s'il est regardé, il ne peut qu'être violemment désiré. Je transpose

    Aux autres les émotions que je ressens. J'imagine que mon ressenti est universel. 

    Si cette femme me fait fondre, m'attire profondément, j'imagine qu'il en est de même

    Les hommes qu'elle croise. Je peux encore être jaloux parce que, ma jalousie, je l'aime,

     Je la cultive. Elle me fait souffrir, mais je me sens alors très vivant, parce qu'elle prouve

    La force de mon désir. Je ressens des émotions fortes, et j'aime ça.

    Je peux aussi désirer posséder l'autre. Dans la jalousie, existe souvent cette dimension

    Qui sort de l'amour pour devenir possessivité. Je n'aime pas vraiment l'autre l'amour

    Est généreux et souhaite le bonheur de l'autre, mais je le veux pour moi, pour mon

    Bien-être uniquement.  Je veux en être totalement propriétaire comme d'une chose…

    Je ne conçois pas l'amour comme une liberté, mais un amour prison.

     L'autre devrait  m'appartenir totalement. alors, je suis jaloux dès qu'il montre un minuscule

    Désir de liberté. Je peux donc être jaloux aussi bien de partenaires éventuels que des sorties,

    Des activités, des enfants…

    Et je peux être jaloux parce que j'ai très peur. Peur de la solitude. Si l'autre partait,

    j'en mourrais. C'est du moins mon impression. Alors, cette angoisse de l'abandon est à l'origine

    D'une jalousie féroce. Au total, la jalousie n'est pas tellement, quand elle est pathologique,

     Un problème de couple !

    ELLE EST PLUTÔT LIEE A UNE PROBLÉMATIQUE PERSONNELLE

    Je suis jaloux parce que je n'ai pas assez de force en moi pour laisser sa liberté à l'autre,

    Pour lui faire confiance, pour me faire confiance, pour savoir que j'ai la force de vivre seul. 

    C'est un problème personnel et c'est pourquoi, quand cette jalousie dépasse les limites

    De ce qui est supportable, une psychothérapie s'impose, pour réussir à vivre heureux à deux !

    Cela dit, il existe une jalousie naturelle, non-pathologique, déclenchée, elle, par des faits réels

    Et non fantasmés. Si l 'autre a des aventures, je peux en souffrir sans pouvoir être taxé

    De jaloux pathologique. 

                  Notons que la jalousie peut être autant masculine que féminine.   

     

    Emotions  2. 

     Emotions  2.     

     Nos Emotions  (2)

    COMMENT RÉAGIR DEVANT UNE PERSONNE QUI VOUS FAIT DU MAL ?  

    Quand on est agressé, humilié ou encore blessé, la réaction première est toujours

    Instinctive. Elle peut être faite de colère, de sentiment d'impuissance, d'injustice,

    D'une vision très dévalorisée de soi… Personne ne peut être tenu responsable de cette réaction

    Que l'on ne choisis pas, parce qu'elle vient toute seule, spontanément. Les sentiments

    Qui persistent, à distance d'une agression ou d'un épisode ressenti comme tel, peuvent être

    L'envie de vengeance, La rancune, ou le  pardon. On aimerait en ajouter un autre, l'oubli  

    Que de nombreuses personnes souhaiteraient trouver, mais qui n'existe guère. 

    Ou alors, si l'oubli s'installe, c'est seulement dans les cas où la blessure était vraiment bénigne !

     Le désir de vengeance n'est jamais bon, car il s'agit de rendre le mal que l'on a reçu.

     Pourquoi n'est-ce pas positif ? Pour plusieurs raisons :

    Comme le dit un Proverbe chinois :

    Si La Haine Répond A La Haine, quand Finira La Haine ?

    Et puis, vouloir faire du mal, cela revient à se mettre au niveau d'une personne à qui l'on

    N'a pas envie de ressembler. C'est pourquoi on se sent rarement bien dans la vengeance

    Qui nous rabaisse à notre tour au rang de bourreaux. 

    C'est ainsi que lorsque l'on ressent ce désir de vengeance instinctif, primitif et naturel,

    Il est bon de l'observer et de le laisser passer, au lieu de le cultiver et de faire monter la haine

    Toujours plus haut. La rancune paraît moins destructrice, simplement parce qu'elle est moins

    Visible qu'une vengeance. Mais au fond, c'est une sorte d'agressivité amère retournée

    Contre soi-même.

    Alors, au lieu de faire du mal à l'autre, on continue à se faire du mal à soi.

     C'est comme si, au lieu de s'affranchir du rôle de victime, elle nous fixait dans ce rôle

    Sans qu'on puisse en sortir, et c'est en cela qu'elle est très nocive. 

    Quant au pardon, il ne peut venir immédiatement.

     Il se recherche, se cultive, et il a besoin de temps pour pouvoir se manifester. 

    Il est tout à fait compatible avec un désir de justice qui est très différente de la vengeance.

    Pardonner revient à dire à la personne qui vous a fait du mal : « Je crois que vous valez mieux

    Que le mal que vous m'avez fait ». C'est la position à laquelle il nous faudrait aspirer,

    Celle de confiance en l'humain. Elle apporte une grande paix et un abaissement important

    Du niveau de tension intérieure. Bien entendu, on peut passer par chacun

    De ces sentiments tour à tour. 

    PARDONNER, CE N'EST PAS SEULEMENT PASSER L'ÉPONGE,

    MAIS C'EST AUSSI SE FAIRE DU BIEN A SOI. 

    Car il est extrêmement facile d'encourager les autres à pardonner,

    Mais bien plus difficile à le réussir soi-même !  

     

    Emotions  2.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique